SINOUÉ Sinoué logo

Troubles de la personnalité


Comprendre les troubles de la personnalité et les accompagnements qui y répondent.
 

Définition et symptômes

Troubles de la personnalité – définition


On distingue 10 troubles de la personnalité spécifiques, dont les critères de diagnostiques diffèrent :
 


  • la personnalité paranoïaque qui se caractérise par une méfiance soupçonneuse envers les autres dont les intentions sont souvent interprétées comme malveillantes ;

  • la personnalité schizoïde qui se caractérise par un détachement des relations sociales et une restriction de la variété des expressions émotionnelles ;

  • la personnalité schizotypique, caractérisée par une gêne aiguë dans les relations proches, par des distorsions cognitives et perceptuelles et des conduites excentriques ;

  • la personnalité antisociale est caractérisée par un mépris et une transgression des droits des autres individus ;

  • la personnalité limite (borderline) est caractérisée par une impulsivité marquée et une instabilité des relations interpersonnelles ;

  • la personnalité histrionique, qui est caractérisée par des réponses émotionnelles excessives aux situations et une quête d’attention permanente ;

  • la personnalité narcissique, qui s’exprime par des fantaisies ou des comportements grandioses, un besoin d’être admiré et un manque d’empathie ;

  • la personnalité évitante est caractérisée par une inhibition sociale, par le sentiment de ne pas être à la hauteur et une hypersensibilité au jugement négatif d’autrui ;

  • la personnalité dépendante, caractérisée par un comportement soumis et « collant » lié à un besoin excessif d’être pris en charge ;

  • la personnalité obsessionnelle-compulsive est caractérisée par une préoccupation de l’ordre, la perfection et le contrôle.


Les symptômes des troubles de la personnalité


Les symptômes des troubles de la personnalité sont très variables d’un type de personnalité à l’autre. Cependant, on peut citer les signes suivants :
 


  • sautes d’humeur ;

  • comportements à risques, impulsifs ou destructeurs ;

  • anxiété ;

  • dépression ;

  • peur de la solitude ou de l’abandon ;

  • sensation persistante de vide, de désespoir ;

  • haine de soi ;

  • idées suicidaires ;

  • toxicomanie ;

  • anxiété ;



Il est toutefois important de noter que les symptômes peuvent grandement varier d’un individu à l’autre.

Chiffres et données clés

Il existe peu de chiffres sur les troubles de la personnalités. Toutefois, l’OMS estime que 2 à 3% de la population globale en souffre. Selon la société américaine de la psychiatrie, on recense en moyenne jusqu’à 50% de troubles de la personnalité antisociale dans la population carcérale.

Les adultes de 15 à 44 ans représentent 78% des hospitalisations relatives aux troubles de la personnalité aux Etats-Unis.

Les facteurs de risque

Les femmes sont généralement plus atteintes que les hommes par les troubles de la personnalité.

Par ailleurs, les sujets ayant souffert d’un abandon, d’une séparation difficile, de carence affectives, de maltraitance ou d’un traumatisme durant l’enfance, ont plus de risques de développer des troubles de la personnalité (le trouble de la personnalité limite, “borderline”, principalement).

Quels accompagnements pour les sujets souffrant de troubles de la personnalité ?

Un traitement adapté peut permettre de soulager et aider les patients souffrant de troubles de la personnalité.
 

L’accompagnement passe généralement par la prescription d’antidépresseurs et anxiolytiques visant à atténuer les symptômes de la dépression et des angoisses.
 

Des antipsychotiques peuvent également être prescrits dans certains cas (confusion de la pensée).

Les traitements médicamenteux sont associés à une psychothérapie permettant au patient de mieux comprendre son propre fonctionnement, ce qui l’aide, à terme, à mieux gérer ses émotions.

Dans certains cas, le traitement de ce type de trouble peut nécessiter une hospitalisation.