SINOUÉ Sinoué logo

Thérapie de remédiation cognitive


Qu’est-ce que la thérapie de remédiation cognitive et à qui s’adresse-t-elle ?

Définition

La thérapie de remédiation cognitive est une intervention thérapeutique psychosociale qui vise à accompagner les patients atteints de troubles cognitifs.
 

Il s’agit d’une technique à visée spécifiquement thérapeutique qui a pour but de restaurer, renforcer, et compenser les capacités cognitives altérées. Cet accompagnement contribue, de manière indirecte, à améliorer l’autonomie des patients et leur fonctionnement socio-professionnel.

Principes et objectifs

De nombreuses maladies et troubles psychiatriques entraînent des difficultés cognitives chez les patients, touchant notamment la mémoire, les capacités d’attention, de concentration, d’organisation ou de planification face à des tâches complexes.
 

Sans cette prise en charge des troubles cognitifs, les patients peuvent même avoir un impact négatif sur le pronostic d’évolution de la maladie mentale dont ils souffrent. Dans le cas de la schizophrénie ou de la dépression par exemple, les troubles de l’attention et de la mémoire bien qu’ils ne fassent pas partie des symptômes majeurs de la maladie, peuvent pénaliser fortement la vie sociale et professionnelle des personnes.
 

Les thérapies de remédiation cognitive permettent donc la récupération de ces capacités d’attention et de mémoire, et vont favoriser la réinsertion sociale et professionnelle. Leur objectif est de proposer aux personnes affectées par cette sorte de troubles une prise en charge qui va leur permettre de récupérer leurs capacités cognitives, ou tout au moins, d’apprendre à les compenser avec la finalité ultime de récupérer une qualité de vie satisfaisante.

À qui s’adresse la thérapie de remédiation cognitive ?

Les troubles cognitifs qui sont associés à la schizophrénie ou à d’autres pathologies psychotiques présentent généralement peu d’accessibilité aux traitements usuels (traitements médicamenteux et psychothérapiques). Ils sont pourtant source de handicaps qui nuisent gravement au bien-être du sujet.
 

Les troubles cognitifs regroupent un ensemble hétérogène de déficits pouvant affecter la mémoire, l’attention, les fonctions exécutives et la cognition sociale. Ces troubles du traitement de l’information altèrent très sévèrement les compétences relationnelles et professionnelles des personnes qui présentent une pathologie psychotique chronique.
 

La remédiation cognitive doit donc être employée le plus tôt possible après un bilan neuropsychologique approprié, afin de réduire efficacement les effets de ces troubles cognitifs sur la vie quotidienne du patient atteint d’une maladie mentale telle que la schizophrénie.