SINOUÉ Sinoué logo

Tabagisme


Comprendre le fonctionnement et les risques du tabagisme ?

Définition et symptômes

Tabagisme – définition


Le tabagisme est une addiction qui résulte de l’accoutumance à un ou des produits fabriqués à partir de feuilles de tabac : cigarettes, cigares, tabac à pipe, tabac à priser et à chiquer, etc.
 

Les symptômes du tabagisme


La consommation de tabac a de nombreux effets sur la santé. Il augmente fortement les risques de développer un cancer des poumons (90 % des cas sont liés à au tabagisme), ou des maladies cardiaques.
 

En ce qui concerne l’addiction, il est possible d’identifier la dépendance lorsqu’un sujet est empêché de fumer (sevrage). Il peut alors présenter les symptômes suivant :
 


  • Une tension et de l’irritabilité ;

  • Par moments, de fortes envies de fumer ;

  • La bouche et la gorge sèches ;

  • anxiété ;

  • tremblements ;

  • insomnie ;

  • maux de tête ;

  • accroissement de l’appétit ;

  • désir accru de manger des sucreries ;

  • diarrhées, constipation et douleurs au ventre.


Chiffres et données clés

Selon l’INPES, on estime qu’environ 34,6 % des 15-75 ans fumaient régulièrement en 2015. 28 % de la population sondée fumaient quotidiennement (33 % des hommes et 25 % des femmes de cette tranche d’âge).

En France toujours, on attribuait 73 000 décès annuels au tabac en 2013. Concernant la population féminine, la mortalité liée au tabac a été multipliée par deux, passant de 8 000 à 17 000 entre 2000 et 2013.

Quels sont les causes du tabagisme ?

Tous les consommateurs de tabac, réguliers ou occasionnels, sont susceptibles d’y développer une dépendance. Cependant, comme pour d’autres addictions, des facteurs génétiques héréditaires peuvent augmenter le risque de développer une addiction au tabac.
 

Pour beaucoup de sujets, la dépendance au tabac se développe durant l’adolescence, et ce, seulement au bout de quelques jours ou semaines après la consommation de la première cigarette.

Comment soigner le tabagisme ?

Il n’existe pas d’approche universellement fiable pour arrêter de fumer. Chaque sujet consomme des produits à base de tabac en raison d’une multitudes de facteurs sociaux, psychologiques et environnementaux. Les méthodes de sevrages ne peuvent donc qu’être personnalisées.
 

Les patients peuvent cependant avoir recours à des ressources médicales pour :
 


  • rééquilibrer la chimie du cerveau en amenant graduellement les récepteurs de dopamine à se satisfaire d’une production normale : patchs et autres solutions pharmacologiques  ;

  • défaire les mécanismes comportementaux (plus ou moins conscients) qui ont rendu la cigarette  indissociable du quotidien.