SINOUÉ Sinoué logo

Syndrome d'Asperger


Comprendre le syndrome d’Asperger et les accompagnements qui y répondent.

Définition et symptômes

Syndrome d’Asperger – définition


Le Syndrome d’Asperger est un trouble neurologique du spectre autistique, faisant partie des troubles envahissants du développement.  
 

Les troubles associés au syndrome d’Asperger résultent d’une mauvaise transmission entre la réception et le traitement des informations au niveau du cerveau du patient. Cette anomalie entraîne une perception différente de la vie et du monde qui l’entoure par le patient, et des anomalies dans les interactions entre les personnes.
 

Les expressions du syndrome d’Asperger


 

Dès les premières années de sa vie, le sujet atteint du Syndrome d’Asperger se distingue par sa communication rare avec ses parents (peu de babillages, gestes, sourires, rires…).
 

Après 3 ans, les enfants atteints du Syndrome d’Asperger communiquent, le plus souvent en démontrant des intérêts très spécifiques. Ils décodent souvent difficilement le langage non verbal, les sous-entendus ou encore l’humour.  
 

Ces sujets ont donc généralement des difficultés à nouer des relations sociales et supportent mal le bruit et les environnement très stimulant. Ils peuvent effectuer régulièrement des mouvements répétitifs, et éprouvent parfois des difficultés à se situer dans le temps et l’espace.
 

Les “symptômes” ou difficultés, diffèrent grandement d’un individu à l’autre. De même, ils peuvent disposer ou non d’un haut potentiel intellectuel, rendant les signes caractéristiques précédemment évoqués plus ou moins visibles.  

Chiffres et données clés

Le syndrome d’Asperger est un trouble de la famille de l’autisme, touchant entre 350 000 et 600 000 en France.

On estime qu’il touche 4 à 5 fois plus les garçons que les filles. Cependant, comme pour l’ensemble des Troubles du Spectre Autistique, la capacité d’adaptation par mimétisme des sujets féminins pourraient expliquer ce déséquilibre des diagnostics.

Causes du syndrome d'Asperger

Les causes précises du syndrome d’Asperger et des Troubles du Spectre Autistique en général sont encore inconnues. Comme la majorité des troubles envahissants du développement, des facteurs génétiques et environnementaux pourraient influencer le développement du cerveau du sujet avant et après sa naissance, et causer ces troubles.
 

Plusieurs gènes seraient impliqués dans l’apparition de l’autisme chez un enfant. Ceux-ci joueraient un rôle dans le développement fœtal du cerveau. Il pourrait exister des prédispositions génétiques pouvant accroître le risque pour un enfant d’être atteint d’autisme.
 

Il semble également que l’exposition à des substances toxiques avant ou après la naissance, ou encore des complications durant l’accouchement pourraient favoriser l’apparition de ces troubles.

Quels accompagnements pour les personnes atteintes du Syndrome d'Asperger ?

Il n’existe pas de traitements permettant de guérir le syndrome d’Asperger. L’adaptation du cadre familial et scolaire, aux mécanismes de pensés du sujet est primordial, pour permettre à celui-ci de se développer, d’exprimer son potentiel et d’éviter qu’il plonge dans l’isolement. Ces mesures d’adaptation viseront principalement à réduire son anxiété (notamment face aux milieux sociaux ou hyper-stimulants) et sa frustration.
 

Des thérapies comportementales peuvent permettre au sujet atteint du syndrome d’Asperger à compenser ses difficultés de décodage des comportements et de la communication. Ils peuvent ainsi apprendre à se comporter comme les autres en apprenant ce qui est inné ou naturel pour la plupart des individus.