SINOUÉ Sinoué logo

Haut potentiel intellectuel


Comment reconnaître une personne à haut potentiel intellectuel et comment l’accompagner ?

Haut potentiel intellectuel - définition

Définition


 

Le Haut Potentiel Intellectuel (HPI) désigne les individus réunissant un ensemble de caractéristiques qu’on qualifie de “surdon” : aptitudes intellectuelles élevées, créativité et fort engagement émotionnel.
 

On mesure ce potentiel à l’aide d’un ensemble d’outils dont le QI est le plus largement connu.
 
 

Les caractéristiques du haut potentiel intellectuel


 

Bien que chaque individu soit unique, on retrouve chez les personnes à haut potentiel intellectuel, un certain nombre de caractéristiques telles que :
 


  • la réussite scolaire (pas systématique) ;

  • acquisition de compétences de manière précoce (lecture, calcul…) ;

  • goût de la connaissance, désir de comprendre ;

  • possibles comportements d’ordres obsessionnels ;

  • forte sensibilité sensorielle ;

  • forte sensibilité émotionnelle ;

  • ennui en cas de trop faible stimulation intellectuelle.


Origines et causes du haut potentiel intellectuel

De nombreux facteurs peuvent entrer en ligne de compte dans l’expression d’un “surdon” (ou HPI). Il semble cependant que les facteurs génétiques et biologiques sont prédominants.
 

On constate chez les enfants surdoués qu’ils ont un taux de sommeil paradoxal plus élevé que la moyenne. Ils semblent également avoir une quantité de matière grise plus importante dans la zone frontale de leur cerveau.

Haut potentiel Intellectuel - les chiffres clés

On désigne généralement les enfants comme surdoués lorsque leur Quotient Intellectuel dépasse 140, ce qui correspond à 0,4% de la population française.
 

Les personnes dont le QI dépasse 130 peuvent être également considérées comme individus à haut potentiel intellectuel. Ils peuvent parfois être désignés, selon les spécialistes, comme “bien doués”. On estime que 2,1% de la population française entrerait dans cette catégorie, soit 450 000 personnes. Parmi eux, on relève une majorité d’hommes, et une surreprésentation de gauchers.

Comment accompagner les personnes à haut potentiel intellectuel ?

Contrairement à ce que l’on peut penser, avoir un haut potentiel intellectuel n’est pas forcément un atout, ni un gage de facilité au quotidien.
 

Une partie des personnes à HPI peuvent souffrir du manque de stimulation. Il peut exister chez elles ce qu’on désigne comme dyssynchronie ; un décalage entre la maturité du Moi et l’immaturité affective. La pensée précoce est en décalage avec la maturation affective qui est, elle, normale. Les individus dans ce cas, peuvent souffrir de frustrations répétées et difficiles à gérer, de retraits dépressifs, d’autostimulation intellectuelle…
 

Le dépistage de telles situations cliniques se fait par un bilan neuropsychologique et la prise en charge fait appel à des techniques issues de la thérapie comportementale et cognitive et de la réhabilitation psychosociale.

Découvrez nos établissements