SINOUÉ Sinoué logo

Dépendances sectaires


Comprendre le fonctionnement et les risques des dépendances sectaires.

Définition et symptômes

Dépendances sectaires – définition


 

La secte est un groupe religieux clos sur lui-même, créé en opposition à des idées et à des pratiques religieuses dominantes.
 

On retrouve généralement dans une secte :
 


  • un leader charismatique, totalitaire et autoritaire, objet de vénération. Il est l’élément central et l’inspiration du groupe. On voit souvent ces gourous comme des psychopathes, de grands narcissiques ;

  • un processus de persuasion ; un lavage de cerveau qui met les gens sous l’influence du groupe. Un procédé qui va les détruire afin qu’ils ne soient réceptifs qu’à la parole du leader. Cela peut passer par l’usage de la drogue, le confinement, la peur, l’isolement…. On dépersonnalise alors chaque individu.


 

Enfin, la secte est généralement une exploitation économique et une destruction individuelle qui peut passer par la violence, la négligence, la domination physique ou sexuelle. Le degré varie selon chaque groupe.


 

Les symptômes de la dépendance sectaire


 

L’emprise sectaire se définit par un état de de soumission et de dépendance qui engendre une certaine forme de régression intellectuelle, spirituelle, morale et affective
 

Un individu sous emprise sectaire présente généralement un changement de comportement radical :
 


  • parle fréquemment de ce groupe ;

  • délaisse ses proches, son travail, sa famille ;

  • s’énerve lorsqu’on aborde les sujets religieux ou qu’on critique le groupe sectaire ;

  • présente des points de vus extrêmes, absolus ;

  • fait référence très fréquemment au guide, au gourou.


Chiffres et
données clés

En France, on estime qu’un quart des Français (plus de 15 millions de personnes) affirme avoir été personnellement contacté par une secte ou les membres d’une secte », dont 15 %, plusieurs fois.
 

Plus de 20 % des Français, soit 1 Français sur 5 (près de 13 millions de personnes), connaît personnellement dans son entourage familial, amical ou professionnel une ou plusieurs personnes qui ont été victimes de dérives sectaires.
 

D’un point de vu mondial, des enquêtes parlementaires réalisées en Espagne et aux Etats-Unis rapportent qu’entre 0,5 % et 1 % de la population aurait été sous influence sectaire.

Accompagnement et traitements

Pour aider la personne à sortir de la dépendance sectaire, il est recommandé de mobiliser conjointement : la famille, des associations de défense et tout autre partie prenante pertinente.


Les ressources apportées par la famille ont une place centrale dans la sortie de la dépendance sectaire. Voici quelques démarches constructives pour aider un proche concerné par les dérives sectaires :



  • l’écouter : ne pas être critique ou utiliser des mots qui vont l’oppresser, l’accuser ;

  • essayer de comprendre ;

  • faire des recherches sur le groupe et leurs idées ;

  • continuez de lui répéter que l’on est là, que l’on s’inquiète, qu’on l’aime toujours ;

  • Quand on sent que le moment est venu, on peut dire ce que l’on en pense ;

  • c’est tout un processus qu’il ne faut pas précipiter.




Prise en charge



La prise en charge de l’ex-adepte pourra se faire sous la forme d’une psychothérapie individuelle ou familiale afin de lui faire petit à petit « réintégrer le réel ».


Le thérapeute va aider l’ex-adepte à retrouver son autonomie de pensée tout en lui apprenant à lutter contre un sentiment de solitude qui aura tendance à l’envahir après la rupture sectaire.



Financier et juridique



L’ex-adepte ou sa famille pourra aussi faire appel à des juristes ou des organismes sociaux pour dénoncer les infractions du groupe sectaire et bénéficier de procédures de sauvegarde.