SINOUÉ Sinoué logo

Addiction à la technologie


Qu’est-ce que l’addiction à la technologie, et comment la soigner ?
 

Définition et symptômes

Addiction à la technologie – définition


Le développement d’internet et des nouvelles technologies est à l’origine de nouveaux types d’addictions. Cette nouvelle forme de dépendance touche enfants, adolescents et adultes. Il s’agit de pratiques excessives et incontrôlables sur les écrans, qui peuvent avoir un impact sur la scolarité, la vie professionnelle, la vie privée, mais aussi sur la santé du sujet (mauvaise alimentation, sommeil troublé).
 

Les symptômes de l’addiction à la technologie


Comme pour les autres addictions, l’usage excessif des écrans peut mener un individu à développer une forme de dépendance l’empêchant de se consacrer à d’autres activités, ce qui crée généralement des problèmes relationnels.
 

La plus connue des des formes d’addiction aux écrans  est celle aux jeux vidéos, et plus particulièrement à ceux se jouant en ligne à plusieurs (“MMORPG”, ou Massively Multiplayer Online Role-Playing Games).
 

L’addiction aux écrans peut se caractériser chez un sujet, par les symptômes suivants :
 


  • incapacité à contrôler le temps passé sur les écrans ;

  • attitude de déni face à la question du temps passé sur les écrans ;

  • sentiment de vide ou d’ennui lorsque le sujet ne peut accéder à ses appareils numériques ;

  • agressivité du sujet en cas d’impossibilité d’accéder aux écrans ou au réseau internet ;

  • absence d’intérêt pour les autres activités ;

  • fuite des relations et des responsabilités ;



Son origine

L’addiction aux écrans se développe généralement lorsque le sujet cherche à détourner son attention d’un mal-être. L’ennui, les insomnies, l’absence d’objectif ou encore l’isolement social peuvent être des facteurs déclencheurs.
 

L’absence de cadre parental peut également favoriser l’apparition de ces troubles, tout comme le manque d’opportunité de pratiquer d’autres activités.
 

L’addiction aux jeux vidéos semble notamment pouvoir être favorisée par la consommation de substances psychoactives pendant le jeu.

Chiffres et données clés

Seuls les jeux vidéos donnent actuellement assez d’éléments chiffrés en matière d’addiction aux écrans. En moyenne, les sujets se qualifient de “gros joueurs” lorsque leur temps de jeu moyen occupe environ 14 heures de leur temps chaque semaine. Les études en la matière parlent généralement d’addiction lorsque ce chiffre atteint les 30 heures.
 

Selon les études actuelles (américaines et espagnoles) 8,5 % des joueurs de jeux vidéos âgés de 8 à 18 ans pourraient être considérés comme dépendants.
 

Les addictologues qui reçoivent ce type de public affirment que les patients sont généralement âgés de 15 à 35 ans en moyenne.

Quel accompagnement ?

Le médecin généraliste et le psychiatre seront en mesure d’évaluer le niveau de dépendance d’un sujet dont le rapport aux écrans est problématique.

En fonction de l’intensité de l’addiction, les accompagnements possibles consisteront principalement en une prise en charge ambulatoire (psychothérapie) et en un traitement pharmacologique adapté, pour permettre au sujet de reprendre le contrôle de son comportement face aux écrans.