SINOUÉ Sinoué logo

TÉLÉCONSULTATION ET PSYCHIATRIE


Qu’est-ce que la téléconsultation, et comment est-elle appliquée en psychiatrie ?

Téléconsultation en psychiatrie - définition et objectifs

La téléconsultation, d’une manière général, est un mode de consultation entre un professionnel médical « téléconsultant » et un patient, par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication (conversation ou visioconférence en ligne). Ces actes peuvent être pris en charge par la sécurité sociale au même titre que les consultations classiques.
 

Appliqué à la psychiatrie, il s’agit de consultation entre un patient atteint de troubles ou de pathologies psychiatriques et un patient nécessitant un accompagnement régulier.
 

Les téléconsultations psychiatriques sont destinés à des patients qui ont déjà été rencontrés par le praticien lors de consultations en présentiel. Elles visent à établir un suivi plus régulier, pour les patients dont la situation ne nécessite plus le déplacement au sein d’un cabinet ou d’un établissement de santé.
 

La téléconsultation offre de nombreux avantages : les patients peuvent accéder aux spécialistes plus rapidement, sans contrainte géographique. Cela permet de développer des accompagnements et des suivis plus personnalisés, plus fréquents et moins coûteux.
 

D’un point de vue pratique, ce mode de consultation, grâce aux outils technologiques actuels, permet au praticien de transmettre au patient l’ordonnance de médicaments dont il a besoin, par voie électronique.

Téléconsultation en psychiatrie - les publics concernés

La psychiatrie est une spécialité particulièrement adaptée à la téléconsultation.  De plus, la téléconsultation permet au praticien d’avoir une sorte d’accès au domicile du patient et à son environnement, ce qui peut être très utile dans sa prise en charge.
 

Du fait de la maladie, certains patients peuvent avoir des difficultés à maintenir un suivi de façon régulière. Certains cas peuvent ainsi particulièrement bénéficier de la téléconsultation :


  • La rechute dépressive : le suivi d’un patient se rétablissant d’une dépression nécessite un suivi régulier. Dans le cas où ce type de patient est empêché de se rendre chez son praticien (maladie, blessure, autre…), les risques de rechute sont grands. La téléconsultation permet ainsi au spécialiste d’assurer un suivi pour la patient, et prévenir les rechutes ;

  • La psychose chronique : les patients atteints de psychoses chroniques (tels que ceux souffrant de schizophrénie) peuvent parfois être difficiles à suivre à distance. Par ailleurs, l’impact de leur environnement sur leur santé mentale est conséquent. La téléconsultation permet alors au spécialiste de suivre le patient à distance, tout en obtenant une meilleure compréhension du cadre dans lequel il évolue, et adapter ainsi son ordonnance chaque fois que celle-ci est renouvelée ;

  • L’insomnie : les patients qui souffrent de troubles du sommeil présentent un fort risque d’addiction aux traitements médicamenteux et nécessitent un suivi régulier. La téléconsultation permet alors d’évaluer régulièrement l’évolution du sommeil du patient, et d’adapter au mieux le traitement médicamenteux, pour évoluer progressivement vers un arrêt de la prise de médicaments.


 

Ces quelques cas permettent d’illustrer à quel point la téléconsultation est adaptée au suivi psychiatrique. D’autres troubles et pathologies peuvent bénéficier d’un suivi à distance. Dans la majeure partie des cas, la téléconsultation surtout au besoin de suivi régulier, auquel la consultation en présentiel peine à répondre pour de multiples raisons (manque de temps, déplacements difficile, contraintes géographiques etc…).