SINOUÉ Sinoué logo

PRÉVENTION DU SUICIDE


Le dispositif Vigilans, un dispositif innovant permettant d’accompagner les patients après une tentative de suicide.

Le dispositif Vigilans

On dénombre en France près de 20 000 tentatives de suicide par an. Ces chiffres tragiques pourraient être réduits grâce au dispositif VIGILANS.
 

Celui-ci a été créé suite au constat suivant : après une tentative de suicide et un séjour souvent court aux urgences ou à l’hôpital, les patients retrouvent leur quotidien avec pour bon nombre, leurs difficultés. Un courrier est généralement ensuite adressé au médecin traitant ou au psychiatre et un rendez-vous est programmé dans un centre spécialisé, mais le suivi s’arrête généralement là.
 

Or une coordination adaptée peut améliorer les conditions de retour au domicile du patient suicidaire et empêcher les récidives. Tel est l’enjeu du dispositif VigilanS expérimenté fin janvier 2015 par le CHRU de Lille. Ce dispositif centralise et mutualise l’expertise hospitalière publique et privée et celle du SAMU/Centre 15.

Le fonctionnement du dispositif VigilanS

Dans le cadre du dispositif VigilanS, après une tentative de suicide, les services qui ont pris en charge la personne dans l’urgence, signalent sa sortie à VigilanS. En parallèle, ils remettent au patient une « carte ressources prévention » sur laquelle figure un numéro d’appel d’urgence gratuit. VigilanS informe ensuite le médecin traitant et/ou le psychiatre référent du patient par courrier, de la mise en place du dispositif de veille. Un numéro de recours pour les professionnels de santé (ligne dédiée) est alors  transmis à cette occasion.
 

Le patient peut donc être recontacté. S’il s’agit d’une récidive, le rappel se fera par téléphone ou par SMS après la sortie du patient, sinon par « voie postale ».  À chaque contact, le médecin traitant du patient est informé de la prise de contact via le dispositif VigilanS. Lorsqu’un patient contacté se trouve en difficulté, voire en danger, VigilanS organise les recours adaptés, en lien direct avec le centre hospitalier de référence et le médecin traitant.
 

La veille s’effectue sur une période de 6 mois, qui peut être prolongée plusieurs fois, si nécessaire.

Découvrez nos établissements