SINOUÉ Sinoué logo

LA PSYCHIATRIE PRÉVENTIVE


Être positif face aux maladies psychiques pour mieux les soigner.

Psychiatrie préventive - définition

Dans l’accompagnement des patients atteints de troubles ou de pathologies psychiatriques, la prévention est un enjeu majeur. La précocité du diagnostic, et l’anticipation des problématiques rencontrées par le patient sont généralement un gage d’une plus grande efficacité des traitements et des accompagnements.
 

La psychiatrie préventive s’appuie sur une approche multidimensionnelle. Les troubles et les pathologies psychiatriques ont généralement des causes d’origines multiples. La prévention nécessite donc de reconnaître l’importance de la dimension sociale et culturelle du patient. Cela se concrétise par la prise en compte du patient et de ses troubles, mais aussi de son contexte familial et social (famille, amis, collègues, voisinage) ainsi que de ses influences culturelles (religion, valeurs, …).
 

La démarche de la psychiatrie préventive a évoluée ces dernières années. Anciennement, la priorité était donnée à l’identification des populations à risque. Aujourd’hui, la psychiatrie préventive se concentre davantage sur la demande individuelle du patient et de son environnement (à l’origine de multiples facteurs de risques), en vue d’établir un diagnostic précoce et des accompagnements préventifs personnalisés.

Principes et objectifs de la psychiatrie préventive

La prévention en matière de psychiatrie peut être de 3 ordres :
 


  • la prévention primaire, en amont du trouble : encore peu effectuée en France, elle comprend des action de lutte contre l’inadaptation en milieu éducatif, d’hygiène mentale, d’information (y compris des « médias ») et un travail sur les milieux où vivent les malades potentiels (familial, scolaire, professionnel) ;

  • la prévention secondaire : celle-ci repose sur un dépistage précoce des troubles et des pathologies mentales, notamment chez les enfants et les adolescents (population à risque). Ce type de prévention est particulièrement effectué par des établissements privés mais aussi par les travailleurs sociaux ;

  • la prévention tertiaire, thérapeutique : elle vise à prévenir les rechutes du patient. Il s’agit d’assurer une continuité des soins chez les patients au long cours par la psychiatrie de secteur, dont c’est fréquemment la clientèle majoritaire.


La psychiatrie préventive est encore insuffisante aujourd’hui, et ce notamment en raison d’une connaissance encore trop limitée des étiologies des maladies mentales, d’une image parfois négative de la psychiatrie et d’un manque de moyens.

Découvrez nos établissements