SINOUÉ Sinoué logo

Le système de santé public au Portugal

Le Portugal bénéficie d’un accès à un système de santé publique de qualité (12ème au classement de l’OCDE).
 

Les populations à risques telles que les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées disposent d’un accès prompt au soin et d’une qualité sensiblement égale à celle observée en Europe.
 

Le système national de santé (SNS) portugais se compose :


  • d’unités de santé locales ;

  • de groupes de centres de santé ;

  • d’hôpitaux publics.


 

D’une manière générale, les soins de santé sont fournis par les centres de santé (centros de saúde) et leurs antennes locales.
 

Lorsqu’un patient souhaite consulter un médecin spécialiste, il peut obtenir un RDV dans les 72 heures en passant par ces centres.
 

Il s’agit donc d’un dispositif relativement efficace, compte-tenu des délais d’accès aux soins constatés dans d’autres pays d’Europe).
 

En cas d’urgence, le malade peut aller au service de soins permanents (Serviço de Atendimento Permanente, SAP) le plus proche, ou à l’hôpital.
 

Lorsque le délai d’attente pour l’admission dans un hôpital excède trois mois, le malade a le droit de se rendre dans une clinique privée conventionnée par le Ministère de la Santé.
 

Cependant, le système de santé publique au Portugal n’est pas gratuit, bien qu’il soit beaucoup moins cher qu’un service privé.
 

Chaque consultation, qu’elle soit effectuée au centre de santé ou à l’hôpital, a son ticket modérateur.
 

Une consultation de médecine générale coûte en moyenne 4,50 €  et un service d’urgence polyvalent coûte environ 18 €.

Le système de santé privé au Portugal

Le système de santé privé portugais est totalement indépendant du système public.
 

Les actes et les soins prodigués dans les établissements privés ne sont aucunement remboursés par un système de Sécurité sociale.
 

Dans les établissement privés, le patient prend donc en charge la totalité de ses frais médicaux.
 

Il existe 107 hôpitaux privés au Portugal (pratiquement autant que d’hôpitaux publics) qui sont généralement à la pointe du progrès, modernes et où l’accès au soin est rapide.
 

Au Portugal, une consultation avec un spécialiste dans un établissement privé coûte en moyenne 80 €. Il est donc très courant d’avoir recours à des assurances privées.

Les assurances santé privées au Portugal

Une assurance privée, au Portugal, comme dans d’autres pays, adapte ses tarifs à l’âge et prend en compte les risques de santé du client.
 
 

La plupart des assurances santé privées portugaises proposent des formules variées telles que :
 


  • Les produits « hospitalisation » : avec des franchises élevées et parfois sans limite d’âge ;

  • Les produits « cartes du réseau partenaire » : la carte de réduction donne droit à un pourcentage de réduction sur les prix publics du réseau privé (40 à 50%) ;

  • Les produits « mixtes réseau/remboursement » : produits au premier euro, prenant en charge l’essentiel des dépenses réalisées auprès du réseau partenaire, et remboursant une partie des dépenses réalisées hors réseau ou à l’étranger.


 

Ces couvertures privées permettent à la population portugaise d’accéder à une offre de soin plus complète, en alliant services publics et privés.